Nous sommes aussi sur :

LAITUE ROMAINE

LAITUEROMAINE
  • La laitue romaine (Lactuca sativa) appartient à la famille des Asteraceae (Abu-Reidah, 2013).
  • C’est un légume largement consommé dans le monde (Abu-Reidah, 2013).
  • La laitue romaine, la laitue baby et la laitue iceberg sont 3 cultivars de la laitue (Abu-Reidah, 2013).

CARACTERISTIQUES ORGANOLEPTIQUES


  • La saveur de la laitue varie en fonction des cultivars (Bunning, 2010).
  • Les variations en fonction de la saison n’ont pas ou peu d’influence sur la saveur de la laitue (Bunning, 2010). En effet, ces constations ont été faites lors d’une étude ayant évalué la saveur de 5 cultivars de laitue (Crisp and green, Crispino, Green forest [Romaine], Lochness et Vulcan), consommées par un panel de 30 personnes à différentes périodes.
  • Il en ressort qu’il y a peu de variations de goût en fonction de la période de récolte, alors qu’il y a des différences significatives entre les cultivars (Bunning, 2010).

CARACTERISTIQUES DE COMPOSITION (hors macronutriments, vitamines et minéraux)


  • Certains facteurs (génétiques, agronomiques et environnementaux) peuvent influencer la composition de la laitue (Ribas-Agusti, 2011).
  • Trois cultivars de laitue (romaine, baby et iceberg) ont fait l’objet d’une analyse de leurs composés phytochimiques. Au total, 171 composés ont été mis en évidence, parmi lesquels des acides organiques, des lactones sesquiterpènes, des acides phénoliques et des flavonoïdes (Abu-Reidah, 2013).
  • Une autre étude a mis en évidence la présence de 11 composés phénoliques dans la laitue, dont des acides phénoliques (esters cafféoyl et esters p-coumaroyl) et des flavonoïdes (glycosides de quercétine) (Ribas-Agusti, 2011).