Nous sommes aussi sur :

MANGUE

MANGUE
  • La Mangue (Mangifera indica L.) appartient à la famille des Anacardiaceae.
  • L’Inde est le premier producteur de mangues au monde.
  • C’est un fruit tropical très populaire dans le monde en raison de sa couleur, de son goût caractéristique et de sa valeur nutritionnelle (Ramayya, 2012).

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES


  • La mangue est un fruit climatérique qui mûrit rapidement après récolte (Ramayya, 2012).
  • La peau de la mangue se caractérise par une couleur vert foncé (stade immature, mauvaise qualité à la maturité), vert pâle (stade immature, avec qualité acceptable à maturité) à rouge ou jaune-orange (stade mûr, qualité optimale) (Ramayya, 2012).
  • Les caroténoïdes sont les principaux composants responsables de la couleur jaune vif de la chair de la mangue (Ramayya, 2012).
  • La fermeté du fruit est également un indicateur de la maturité du fruit, moins le fruit est ferme, plus il est proche de sa maturité (Zakaria, 2012).

CARACTERISTIQUES ORGANOLEPTIQUES


  • L’arôme de la mangue du cultivar Alphonso est caractérisé par 26 molécules volatiles (Chidley, 2013), dont 2 appartenant à la famille des furanones : le furaneol et le mésifurane (Kulkarni, 2013).
  • En effet, comparé aux autres fruits, c’est la mangue qui aurait la plus forte concentration en ces 2 composants (Kulkarni, 2013a).
  • Au cours de la maturation, la concentration en terpènes augmente (Chidley, 2013).
  • Le goût de la mangue peut varier en fonction de la zone géographique et du climat dans lesquels le fruit est cultivé (Kulkarni, 2013b).

CARACTERISTIQUES DE COMPOSITION (hors macronutriments, vitamines et minéraux)


  • L’analyse de 4 variétés de mangues a mis en évidence la présence dans la chaire et dans le noyau de composés phénoliques de la famille de l’acide gallique, de la famille de la quercétine, des tannins hydrolysables et des acides gras et dérivés (Pierson, 2014).