Nous sommes aussi sur :

ORANGE

ORANGE
  • L’oranger (Citrus aurantium) appartient à la famille des Rutaceae (Sarrou, 2013).
  • Il existe 2 grandes variétés d’orange, l’orange amère et l’orange douce (Sarrou, 2013).
  • Le genre Citrus inclut un certain nombre de fruits, tels que citron, orange, mandarine, pamplemousse… (Karoui, 2013).
  • La culture des agrumes est une des plus importantes dans le monde et représente plus de 80 millions de tonnes par an (Karoui, 2013).
  • L’orange pousse dans les régions tropicales et subtropicales (Polat, 2012). La production d’agrumes de Turquie est une des plus importantes du bassin Méditerranéen (Polat, 2012).

CARACTERISTIQUES ORGANOLEPTIQUES


  • Les jus d’agrumes sont un mélange complexe de saveurs et de goûts (Rouseff, 2009). Historiquement, la contribution principale au goût était apportée par les composés sucrés et acides, cependant de nombreux composés volatiles ont par la suite été mis en évidence (Rouseff, 2009).
  • Dans une revue répertoriant l’ensemble des travaux menés sur les arômes de jus d’orange frais, 300 composés volatiles ont été rapportés (Perez-Cacho, 2008). La revue a validé 36 composants intervenant activement dans l’arôme de l’orange, dont 14 aldéhydes, 7 esters, 5 terpènes, 6 alcools et 4 cétones (Perez-Cacho, 2008). Le (+)-limonène est un des composés majeurs de l’odeur du jus d’orange (Perez-Cacho, 2008).

CARACTERISTIQUES DE COMPOSITION (hors macronutriments, vitamines et minéraux)


  • Les extraits d’orange sont reconnus pour leur concentration en p-synéphrine (de Oliveira, 2014).
  • Douze composés volatiles ont été identifiés dans l’écorce de l’orange amère (Sarrou, 2013). L’écorce d’orange contient principalement du limonène, des flavonoïdes, de l’hespéridine, de la néohespéridine, de la naringine et de la tangarétine (Sarrou, 2013). Le limonène est également le composant principal du jus d’orange (Karoui, 2013).