Nous sommes aussi sur :

Saviez vous que la famille, c’est aussi la santé ?

La famille est aussi la santé

« Famille je vous hais », disait Gide. L’écrivain avait tort ! Bien sûr, la famille c’est beaucoup de tension, un équilibre précaire, parfois difficile à tenir ! Mais c’est aussi, d’après bien des travaux scientifiques, la condition sine qua non à notre bonne santé !

A deux, on vit plus longtemps !

La famille, même réduite à son expression la plus simple, le couple, nous permet de nous maintenir en forme – au même titre que faire de l’exercice ou manger équilibré ! Ce n’est pas un hasard si, d’après une étude de l’Insee parue en août 2007, l’espérance de vie est supérieure pour ceux et celles qui vivent à deux. Le soutien observé entre protagonistes d’un même ménage aurait des effets protecteurs contre le stress, ce poison nocif pour l’organisme. Une protection dont ne bénéficieraient pas les personnes seules, qui adoptent plus volontiers des comportements à risques (mauvaise alimentation, consommation d’alcool, de tabac…).

L’amour protège des maladies…

Alors que les chercheurs de l’université de Colombus (Ohio, Etats-Unis) ont mis en évidence une baisse des défenses immunitaires chez leurs cobayes en instance de divorce, on sait désormais que plus les hommes ont d’éjaculations entre 20 et 40 ans, moins ils sont exposés au cancer de la prostate , d’après une étude du Centre d’épidémiologie du cancer de Melbourne (Australie), menée entre 1994 et 1998 sur 1079 hommes. Avoir une vie érotique satisfaisante exposerait également moins aux maladies cardio-vasculaires. Des chercheurs ont également démontré en 2002 que les risques cardiaques diminuent avec la fréquence des relations sexuelles (source : Epidemiol Community Health).

Aimer dynamise l’organisme !

La proximité d’un être aimé, la reconnaissance d’un visage familier, déclenchent la production d’une hormone très spécifique, l’ocytocine. Toute femme en secrète lorsqu’elle allaite, mais c’est aussi le cas des deux membres d’un couple lors d’un échange (physique ou émotionnel) agréable… Or cette hormone aurait un pouvoir dopant ! Idem concernant les endorphines, des hormones opiacées fabriquées par l’organisme au moment de l’orgasme… qui soulagent également la douleur !

La famille, rempart contre les microbes.

Dès la naissance, c’est la famille et la qualité des liens unissant la mère et l’enfant qui aident le bébé à grandir. C’est elle qui stimule son développement physique. Elle encore qui lui donne la force de lutter contre les agressions et lui sert de rempart contre les bactéries et virus. Les travaux du docteur René Spitz on montré, dès les années 1940, que les nourrissons privés d’attention maternelle sont plus touchés par les maladies (déprimés, ils abandonnent toute résistance). Mais plus tard, c’est encore et toujours le cercle familial, qui permet au jeune de se construire, de trouver sa stabilité. C’est le cadre familial sécurisant qui protège tant bien que mal de certaines maladies psychiatriques ou de troubles du comportement.